Fire Emblem - Emblem City

Emblem City, le retour!Cette fois, dans un forum complet, et avec des modérateurs et des admins...Choisissez un type de personnage, et faites lui vivre des aventures en Role Play!Missions personnelles ou véritables RP post par post, vous avez le choix.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Odion] Mission 1: Bizutage...

Aller en bas 
AuteurMessage
Silphenix
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 08/05/2008
Age : 28

Feuille de personnage
Nom: Silphenix
Niveau: 2
Equipement et Soutiens:

MessageSujet: [Odion] Mission 1: Bizutage...   Ven 16 Mai - 20:36

D'abord, vous êtes entrée dans l'Académie, mais en plus, en cours d'année! C'en est trop, certains ne peuvent le supporter! Et en plus, ils prétextent le bizutage pour venir en groupe pour vous faire chi**... Débrouillez vous soit pour le leur faire regretter, soit pour qu'ils cessent ce bizutage... Il semblerait qu'ils attendaient une occasion comme celle-ci pour bizuter les autres nouveaux...
Aidez-les, ils vous remercieront peut-être!

Gains: 500 écus

Note: en cas de combat, seuls les 5 leaders se battront... Ils sont cependant forts, étant déjà à l'Académie depuis 3 ans... A un contre les 5, c'est du suicide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-emblem-city.1fr1.net
Odion

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 12/05/2008

Feuille de personnage
Nom: Odion
Niveau: 6
Equipement et Soutiens:

MessageSujet: Re: [Odion] Mission 1: Bizutage...   Sam 17 Mai - 23:33

Qui l’eut cru ! Emblem City, puissance parmi les puissances m’accueillit en son sein comme si de rien n’était ! A peine arrivée, sa grandeur m’en laissa bouche bée et le souffle coupé net. De bouche à oreille l’on comptait sa disposition, son activité incessante et son immensité, mais mon imagination n’eut jamais l’audace de la penser aussi importante. Jamais je n’avais vu auparavant autant de monde qui grouillait de partout, autant de bruit et animation dans les rues. Les enfants jouaient à s’attraper, les femmes discutaient entre elles tandis qu’elles gardaient un œil distrait sur leur progéniture. Les hommes, eux, suaient dans leur forge à tordre des bouts de métaux, ou bien criaient plus fort que leur voisin pour attirer les clients potentiels et pourquoi pas empocher quelques écus. Des patrouilles circulaient régulièrement pour s’assurer que quelques tire-laine ne viennent pas exercer leur illégal gagne-pain. Une ambiance joyeuse qui donnait envie de rester dans cet endroit fabuleux, presque idéal, utopique. C’est avec le cœur léger et un sourire éclatant aux lèvres que j’avançai pas à pas à l’exploration de la ville. Les bambins levaient un regard et un doigt tendu vers Jirn, un animal que ces petits ne devaient jamais, ou très peu, avoir déjà vu. Les parents se tournaient à leur tour et me lançaient un regard amical avec un discret signe de main que je leur rendais avec entrain. Je ne savais pas à cet instant que l’engouement soudain qui m’avait prise d’assaut se transformerait vite en dégoût…

N’aimant pas perdre mon temps précieux inutilement en flâneries vaines, ne possédant pas d’argent, je me mis après un rapide tour de la ville, en quête d’un emploi qui puisse subvenir un minimum à mes besoins, ainsi qu’un endroit où dormir. Les petits marchands, artisans, cordonniers et forgerons avaient tous un jeune apprenti pour leur succéder ou des enfants qui reprendraient la boutique après une retraite bien méritée. Il m’était donc impossible, comme je m’y attendais, de trouver une place dans ce domaine. Mais mon attention fut attirée par de jeunes gens en armure, de deux ou trois ans de plus que moi, robustes et accoutumés au combat sous toutes ses formes. Ils marchaient ensemble vers un haut bâtiment de la ville, appelé la Haute Académie ce Combat. Curieuse d’en savoir plus, je me renseignai au près de quelque passant qui me regarda d’un air éberlué. Comment ne pouvais-je pas connaître cet endroit si connu ici ! Ils m’expliquèrent qu’il s’agissait de la meilleure école de combat de tout Emblem City, ainsi que des villes avoisinantes. Tous les meilleurs chevaliers de la ville y étaient passés et seules les personnes les plus puissantes dans tous les domaines en ressortaient diplômées et honorées de gloire. Voilà ce qu’il m fallait ! Dans l’empressement je remerciai mes informateurs et m’en allai tenter ma chance là-bas. Je savais qu’un entraînement drastique me serait demandé, mais peu importe, j’étais prête à tout.

Et dans la foulée, je fus reçue. Personne ne comprit comment une fille put intégrer cette si prestigieuse école qui n’avait connue jusque là que des élèves masculins. J’en fus moi-même la première impressionnée à la vue des résultats, mais je ne comptais pas m’arrêter là. Maintenant, il allait falloir apprendre à se faire respecter, tout comme mon frère avant moi. Cependant, alors que je pensais que mon intégration se ferait sans grands problèmes, quelle ne fut pas ma déception quand je compris que l’on ne me passerait rien, non pas de la part des professeurs qui ne me considéraient pas différemment aux jeunes hommes, mais ceux là mêmes qui me rejetaient avec des regards torves. Ce qu’ils ne pouvaient pas supporter, c’était le fait que je sois arrivée en cours d’année. Au début, je prenais leurs remarques plutôt bien, en pensant qu’ils se contentaient simplement de me charrier de part ma condition féminine, mais bien vite, cela devint trop insupportable, un poids trop gros, et de nombreux doutes quant à ma place ici. Ce n’était plus seulement de bêtes paroles proférées sans grande réflexion et recul, mais bel et bien du bizutage avec de réelles intentions de me blesser.

Un après midi, alors que nous sortions de l’entraînement, le matin étant réservé à l’apprentissage de la théorie, je fus frappée par les yeux plissés qui traduisaient une haine sans pareille à mon encontre. Le groupe qui me rejetait, dirigé par cinq leaders durs à cuire, entrés à l’Académie depuis trois ans déjà, ne me laissait aucun répit, et je sentais qu’il fallait que j’agisse et prenne les choses en main avant qu’un malheureux et regrettable accident ne m’arrive. Inquiète, je décidai donc de m’en référer au professeur qui venait d’assurer son cours, celui de maîtrise de l’épée. Je savais qu’il ne m’accordait pas une grande attention, mais jamais il n’avait refusé de parler avec l’un de ses élèves qui en sentait le besoin. Vêtu d’une armure lourde, sa grande épée pendant et frappant sa cuisse gauche au rythme de ses pas, il me repéra au loin venant vers lui et m’attendit. Surprise qu’il eut comprit aussi rapidement mes intentions, je vins me placer devant ce géant de pierre, ancien grand chevalier de l’armée trop vite parti à la retraite à cause d’une mauvaise blessure à la jambe qui le faisait boiter, mais n’enlevait rien à son indéniable talent d’épéiste chevronné et renommé. La sagesse se lisait à travers son regard sombre et imperturbable, une légère barbe au menton derrière laquelle il dissimulait sa bouche. Le Professeur Hernan était vraiment un personnage impressionnant et admirable.

Hernan : En quoi puis-je vous aider mademoiselle ?

Odion : Professeur, pardonnez-moi de vous perturber après ces deux heures intensive de cours mais…

Hernan : Allons, allons, pas de cela ici, nous ne faisons pas de politique dans cet établissement, nous formons de futurs chevaliers. Si vous avez besoin de me dire quoique ce soit, je puis vous écouter si vous en ressentez la nécessité.

Odion. Bien monsieur. Je suppose que vous connaissez bien Dretas et Flint.

Hernan : Assurément, ce sont deux élèves médiocres en cours mais excellents sur le champ de bataille. Je suis certain qu’ils trouveront une place dans l’armée s’ils décident de travailler un peu plus la théorie pour être diplômés. Pourquoi mentionnez-vous leurs noms ?

Odion : Voyez-vous, quelques différents m’opposent avec eux.

Hernan : Vous ?

Odion : En effet, je ne sais pas ce qu’ils éprouvent à mon égard, mais ils exercent sur moi une sorte de…bizutage.

Hernan : C’est une tradition ici. Si vous souhaitez avoir un avenir ici, vous devrez régler ce problème par vous-même. Maintenant, veuillez me pardonner, je dois me retirer.


Le professeur me tourna le dos et disparu très vite dans l’ombre de l’arène de combat en me laissant seule avec ma peur de devoir affronter la colère de mes camarades de classe. En sortant du terrain pour me diriger vers les vestiaires et me changer avant de rejoindre ma chambre et prendre une bonne douche pour enlever toute la crasse qui me collait à la peau, j’entendis des voix rauques et gutturales dans le couloir. Les voix de Dretas et Flint. Seuls tous les deux, ils rigolaient à pleine gorge. Les trois autres leadeurs avaient dû déserter le chemin. Cependant je n’avais pas d’autre choix pour sortir : passer devant eux. Je m’arrêtai en chemin pour penser à la façon avec laquelle les aborder. Le bruit de mes pas cessant de résonner dans le couloir, les deux apprentis se dirigèrent vers moi…Et eurent un haut-le-corps en voyant ma petite personne d’un mètre soixante devant eux. Pas question de se battre, ce serait du suicide. Mais Hernan avait bien suggéré que je devais résoudre cette histoire par moi-même pour me faire une place, sans quoi je ne m’affirmerai jamais et n’aurais pas l’assurance de fer du cavalier. Restait une arme que je maîtrisais ma foi fort bien, ma langue.

Dretas : Regarde qui voilà…

Flint : C’est la sale naine. Qu’est-ce qu’elle fout ici ?

Odion : Il me semble pouvoir vous retourner la question mes chers.

Flint : C’est qu’elle veut faire la maline en plus ! Quelle impertinence !

Odion : Bien, puisque vous tenez à une réponse, je ne vais pas plus vous faire languir. Si vous tenez absolument à avoir tous les détails de ma passionnante vie, je vais me changer puis rentrer dans la chambre.

Dretas : Une chambre ? Ah, en plus d’être une intruse ici elle n’a pas un rond !

Odion : Et alors ? Au moins j’ai quelque chose dans le crâne. Pas comme d’autres personnes ici présentes…

Flint : Oh oh ! Mais qu’insinue notre amie ? Sais-tu ce qu’il en coûte de nous insulter ?

Odion : Non, et franchement je n’en ai rien à faire, car je vais vite partir. Votre présence m’est assez insupportable, si vous aviez l’amabilité de me laisser passer, je vous en serais reconnaissante.


Les deux gaillards, affligés, sortirent tour à tour leur épée et se lancèrent vers moi. Sous leurs airs bravaches, je savais qu’ils n’étaient pas capables de me faire mal, peureux des représailles qui pourraient tomber sur eux. Alors qu’ils arrivaient sur moi, je les fixai l’un, puis l’autre au fond de leur prunelles et ne bougeai pas. Comme je m’y attendais, ils ne frappèrent pas, et baissèrent leurs armes.

Odion : Je trouve cela stupide comme réaction. Pensez-vous réellement que c’est en faisant ainsi aux nouveaux que vous vous ferez un nom et une bonne réputation ?

Dretas : Qu’importe cela ! Nous sommes les meilleurs élèves ici !

Odion : En pratique oui. Mais en théorie, apparemment ce n’est pas très brillant.

Flint : On s’en balance, ça ne sert à rien.

Odion : Bien au contraire. Les chevaliers et cavaliers doivent être cultivés, sages, posés et capables de réflexion avant d’agir. En bizutant les nouveaux comme vous le faites, vos chances de trouver un emploi n’en sont qu’amoindries.

Les deux : …

Odion : Je ne vous en veux pas, je comprends que l’arrivée d’une fille dans cet univers masculin en cours d’année puisse vous être désagréable, mais traitez moi en égale. Si j’ai été reçue, c’est que j’en ai les capacités. Si vous acceptez ma compagnie et mon aider, j’en serais ravie.


Dretas et Flint se consultèrent brièvement puis me sourirent. En leur tendant une main qu’ils serrèrent chacun chaleureusement et sincèrement, je savais m’être trouvé deux fidèles compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silphenix
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 08/05/2008
Age : 28

Feuille de personnage
Nom: Silphenix
Niveau: 2
Equipement et Soutiens:

MessageSujet: Re: [Odion] Mission 1: Bizutage...   Sam 17 Mai - 23:44

[C'était censé se passer dans l'Académie... Donc poste pas à la suite ><

Sinon, mission accomplie!

Gains: 500 écus +100X2 points d'exp (grâce à Elite donnée aux élèves) + compétence: parlementer niveau 1 (pour RP à dés ><)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-emblem-city.1fr1.net
Silphenix
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 08/05/2008
Age : 28

Feuille de personnage
Nom: Silphenix
Niveau: 2
Equipement et Soutiens:

MessageSujet: Re: [Odion] Mission 1: Bizutage...   Dim 18 Mai - 0:36

Donc voici la mission 2: Manoeuvres!

Pendant un exercice, vous remarquez que les 3 leaders qui restaient ont abandonné le groupe de manière assez visible pour vous. Ils semblent vouloir vous amener à les suivre. Suivez les quand même, et empéchez les de faire ce qu'ils ont prévu de faire pour vous discréditer!

Gains: 500 écus + réputation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-emblem-city.1fr1.net
Silphenix
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 08/05/2008
Age : 28

Feuille de personnage
Nom: Silphenix
Niveau: 2
Equipement et Soutiens:

MessageSujet: Re: [Odion] Mission 1: Bizutage...   Dim 25 Mai - 21:20

Et donc la mission 3: Fausse bataille!


Aujourd'hui est un jour d'effervescence à l'Académie! C'est aujourd'hui qu'a lieu l'examen tactique. Comme tous les élèves, vous y participez, et vous vous rendez compte de la singularité de ce dernier. Les élèves sont séparés en deux groupes, et à tous sont donnés des armes en bois et un ruban. Vos compagnons vous expliquent: les élèves forment deux armées ennemis, avec des compagnies. Chaque compagnie a son objectif, et ses membres gagnent des points pour chaque action entrant dans l'objectif. Seulement, si on perd son ruban, on est hors-jeu! Simple, direz vous. Seulement, vous et vos deux compagnons faites partie d'un petit groupe (de 5) chargé d'aller éliminer certains commandants... Tiens, les trois autre paumés, comme par hasard! Débrouillez vous pour atteindre votre objectif ou pour mettre hors jeu le plus possible d'autres élèves avant de l'être à votre tour!

Gains: réputation interne à l'Académie (10% sont ajoutés à la réputation) augmentée de:
+5 points par élèves gênant l'objectif éliminés
+1 point si l'élève ne gênait pas
+100 points par commandant éliminé, sachant qu'il n'y a pas qu'un commandant, mais qu'il y en a au max 15.
Et 1000 écus + autant de points d'exp que de réput interne, max de 200.

Voilà!

Quand le système des écoles sera bien lancé, je prévois encore pire Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-emblem-city.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Odion] Mission 1: Bizutage...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Odion] Mission 1: Bizutage...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"
» ====ORDRE DE MISSION=====
» Mission de mes carottes
» Mission Piratak
» [Blog] MISSION 3 : LA PLANETE SAUVAGE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Emblem City :: Archives-
Sauter vers: