Fire Emblem - Emblem City

Emblem City, le retour!Cette fois, dans un forum complet, et avec des modérateurs et des admins...Choisissez un type de personnage, et faites lui vivre des aventures en Role Play!Missions personnelles ou véritables RP post par post, vous avez le choix.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Claire] Mission 2 : Invités de marque

Aller en bas 
AuteurMessage
Claire

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 24/05/2008

Feuille de personnage
Nom: Claire
Niveau: 1
Equipement et Soutiens:

MessageSujet: [Claire] Mission 2 : Invités de marque   Sam 12 Juil - 18:14

Des invités de marque investiront bientôt la taverne d’Emblem City, pendant une soirée. Le Tavernier qui a entendu parlé de vos compétences musicales vous demande de l’aider à préparer la taverne et de jouer pour les invités.

Gains : 500 écus.
20 points de réputation.


Des coups à ma porte me réveillèrent en sursaut. Je jetai un œil à la fenêtre, pour m’apercevoir que l’aube se levait tout juste. Je bondis sur mes armes, prête à toute éventualité.
« Mademoiselle ! Ohé, mademoiselle ! » appela une voix grave derrière la porte. Je rengainai mes lames, rassurée. C’était la voix du tavernier, qui tentait de me héler suffisamment fort pour que je réagisse, mais pas trop non plus pour ne pas réveiller les clients moins matinaux.
Je peignai rapidement ma chevelure avec mes doigts, puis refis ma queue de cheval et allai ouvrir.
« …Qu’y a-t-il de si bon matin ? » articulai-je après un bref regard sur le petit homme maigre qui accompagnait le propriétaire – ou plutôt, qui disparaissait presque derrière sa masse imposante.
« Désolé de vous réveiller d’aussi bonne heure, mademoiselle, mais nous avons un travail à vous proposer. »
Je haussai un sourcil, intéressée.
« Je vous écoute. » fis-je en m’effaçant pour les laisser entrer. L’homme maigre passa le premier. L’aubergiste resta poliment debout alors que l’autre n’attendit pas une suggestion de ma part pour s’asseoir sur mon lit, seul emplacement disponible dans l’étroite pièce.
« Mon ami Zhu ici présent est au service de la famille des ducs de Lintri, qui effectuent demain après-midi une étape à Emblem dans leur voyage d’inspection de leur domaine. La seule taverne d’une dimension suffisante pour accueillir la famille et sa suite se trouve être celle-ci, mais elle a grand besoin d’être préparée et décorée comme il se doit, et… »
« Attendez, je ne comprends pas, » coupai-je en fronçant les sourcils, « qu’est-ce qu’une mercenaire itinérante a à voir avec ça ? » Il avait parlé de travail, il ne s’agissait donc pas de débarrasser le plancher pour avoir une chambre supplémentaire…
« … il faut également un comité de réception à la hauteur. C’est là que vous intervenez. Vous semblez être une musicienne de talent, d’après ce que j’ai entendu hier matin ? »
« Disons que la mandoline est un de mes passe-temps. » acquiesçai-je, entrevoyant ce dont il allait être question.
« Nous aimerions bien vous entendre. »
Je saisis ma mandoline sans rechigner, voyant un contrat se profiler à l’horizon. Je réfléchis un instant aux morceaux de mon répertoire qui pouvaient plaire à un duc. Pas beaucoup, j’en avais bien peur.
Je jetai un coup d’œil à la fenêtre, en quête d’inspiration. Le jour s’était levé, et les passants commençaient à affluer.
« Hé, Roland ! Dépêche-toi ! » lança une matrone.
Bien sûr… Edom m’avait appris la Chanson de Roland !
Je pris une longue inspiration.
« Carles li reis, nostre empere magnes
Set anz tuz pleins ad estet en Espaigne:
Tresqu'en la mer cunquist la tere altaigne.
N'i ad castel ki devant lui remaigne;
Mur ne citet n'i est remes a fraindre,
Fors Sarraguce, ki est en une muntaigne… » entonnai-je au rythme de ma mandoline.
Après quelques vers supplémentaires, je m’arrêtai. J’étudiai en silence le visage impassible du dénommé Zhu sans pouvoir déterminer ce qu’il pensait de ma prestation.
« Cette chanson est longue. Vous vous souvenez de toutes les paroles et de la musique qui les accompagne ? » lâcha-t-il finalement.
« Ca fait un moment que je ne l’ai pas chantée en entier, mais je pense que ça devrait aller. Si j’ai un peu de temps devant moi, je pourrai régler les éventuels détails. » assurai-je effrontément. J’aurais surtout le temps de me ruiner en achetant un livre contenant les paroles et de les apprendre le plus vite possible… je n’avais pas de problème pour la musique, mais les paroles, c’était une autre affaire…
Il m’étudia un instant, puis laissa tomber :
« Vous avez des vêtements moins… inconvenants ? »
« Je ne vois pas ce que mes vêtements ont d’inconvenant, mais je n’en ai pas d’autres, si c’est ce que vous voulez savoir. » répondis-je sans douceur en louchant sur mes bottines, mon pantalon large resserré aux chevilles et ma tunique à col montant. On ne voyait de moi qu’une partie de mes bras, le bout de mes doigts en partie cachés par des mitaines et mon visage.
« C’est fâcheux. »
« En effet. » concédai-je de bon cœur. « Mais je ne pense pas que la qualité d’une musique puisse se juger d’après les vêtements de l’instrumentiste. »
« Ce serait mieux si vous aviez… une robe, par exemple. »
« Je regrette, je n’en ai pas. » répétai-je.
Un instant s’écoula, puis le tavernier se hasarda à dire que l’une de ses filles avait à peu près ma carrure et qu’elle accepterait certainement de me prêter une robe digne de la fête donnée en l’honneur des ducs de Lintri.
« Voilà qui est réglé. Vous serez payée en conséquence de votre travail, bien entendu. Maintenant, veuillez me suivre. »
Je haussai un sourcil. Il n’avait pas l’air d’aimer parler…

Je répétai la Chanson de Roland toute la journée, en compagnie des deux autres musiciens engagés par Zhu, Aleï et Joël, avec qui je sympathisai rapidement. J’étais également soulagée de découvrir qu’ils ne connaissaient pas (ou plus), eux non plus, l’intégralité de la chanson. Nous nous relayions pour chanter, et heureusement, tout le monde chantait juste : par chance, à nous trois, nous reconstituâmes la totalité de la chanson, et nos préférences se complétaient bien. Je me chargeais des descriptions et des scènes de vie quotidienne, Aleï, garde aux portes d’Emblem à ses heures perdues, fervent admirateur de la Chanson le reste du temps, jouait du tambour et connaissait toutes les batailles par cœur, et Joël, un doux rêveur idéaliste, se souvenait principalement du procès du traître Ganelon, où la justice triomphait finalement, mais se faisait également une joie de souligner les moments importants ou tragiques de nos propres parties au moyen de sa flûte. Nous mîmes également au point une petite "fanfare" pour l’arrivée du duc et de sa suite. Nous nous accordâmes seulement de courtes pauses toutes les deux heures, et le repas du midi fut avalé en cinq minutes… vers quatorze heures.
Il fallut que le tavernier nous fasse remarquer avec délicatesse qu’il allait bientôt faire jour et qu’il aimerait bien dormir un peu pour que nous remarquions que nous avions joué toute la nuit. Nous allâmes nous coucher sans protester.
Trois heures plus tard, nous étions de retour dans la salle principale de la taverne et répétions de plus belle, tandis que le tavernier, sa fille et l’ensemble du personnel de la taverne – plus des renforts – s’agitaient pour préparer la décoration. Incroyable comme la musique peut effacer toute trace de fatigue…
Sur un appel énergique du tavernier, nous abandonnâmes nos instruments pour porter et installer des guirlandes aux couleurs de la maison de Lintri à la suite de sa fille qui ne pouvait porter à elle seule les soixante huit banderoles de six mètres qui furent nécessaires pour recouvrir les murs de la taverne – et pour réaliser un complexe et magnifique nœud destiné à cacher une large tache sur un mur latéral. Nous fûmes ensuite désignés d’office, ainsi que plusieurs autres personnes, pour aller chercher les quantités astronomiques de nourriture nécessaires à la soirée chez différents marchands : légumes, viandes, ainsi que les farine, œufs, lait et fruits qui permettraient de confectionner toutes sortes de pâtisseries.
Sans oublier une vingtaine d’allers-retours à la fontaine avec tout un convoi de cruches et de seaux pour amener l’eau nécessaire à tout ça.
D’un commun accord, nous jugeâmes que nous avions suffisamment répété la veille et que nous pouvions continuer à les aider. De toute manière, les invités ne connaissaient probablement pas toutes les paroles par cœur, alors si on manquait une ou deux strophes, ou, au pire, si une fausse note venait émailler le morceau…
En fin d’après-midi, tout était fin prêt. Trois longues tables couvertes de somptueuses nappes et de corbeilles remplies de fruits à ras bord trônaient au centre de la salle de réception, les murs étaient recouverts d’orange et de jaune et le nœud du mur du fond était du plus bel effet. Le tavernier nous remercia pour notre aide, recommanda à Aleï et Joël de rentrer chez eux pour passer leurs habits du dimanche, et me tendit une somptueuse robe d’un délicat orange pailleté d’or en me conseillant de l’essayer. Je le remerciai en bafouillant et filai dans ma chambre pour prendre une douche rapide et enfiler cette merveille. Hormis les manches, longues et un peu étroites, que j’eus quelques difficultés à passer, elle m’allait comme un gant.
L’espace d’un instant, je redevins une adolescente de dix-sept ans qui tournait et retournait devant la glace, un sourire radieux aux lèvres. Finalement, je lâchai mes cheveux et, quelques virevoltes plus tard, je décidai que j’étais belle. Puis l’esprit du gagne-pain reprit le dessus et je redescendis, déterminée à jouer comme jamais je n’avais joué.
Juste à temps : la porte s’ouvrit sur le duc de Lintri à l’instant précis où je saisissais ma mandoline, aux côtés de Joël et Aleï qui brillaient comme des sous neufs.
Dans un ensemble parfait, nous commençâmes une fanfare triomphale – enfin, aussi triomphale que possible compte tenu du fait que nous n’avions aucun cuivre à notre disposition.

Notre version de la Chanson de Roland rencontra un véritable triomphe. Je n’avais encore jamais vu un duc à l’apparence digne et respectable applaudir à s’en briser les phalanges avec des yeux brillants de petit enfant. Je songeai que je n’avais pas perdu ma soirée. Si j’avais réussi à lui permettre de se défouler un peu…
Lorsque les derniers membres de la suite du duc furent rassasiés, que nous eûmes chanté deux fois la plupart des passages de la Chanson sur la demande de diverses personnes, du duc lui-même en particulier, puis des airs populaires qui, somme toute, remportèrent autant de succès, sinon plus, que l’air des nobles, nous eûmes enfin la permission de nous retirer pendant que tout ce monde prenait ses quartiers.
Arrivée dans ma chambre, je m’admirai une dernière fois avant, bien à regret, de remettre mes vêtements ordinaires et de partir à la recherche du tavernier ou de sa fille afin de leur rendre leur bien et de toucher mes appointements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silphenix
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 08/05/2008
Age : 28

Feuille de personnage
Nom: Silphenix
Niveau: 2
Equipement et Soutiens:

MessageSujet: Re: [Claire] Mission 2 : Invités de marque   Sam 12 Juil - 19:53

Elle est bien, je la valide ^^

Gains: 140 XP, 500 écus, 10 de réputation (artistique ^^)

Rapport aux membres qui continuent à faire des missions, je vais essayer de voir pour que vos efforts ne soient pas inutiles lors de la remise à zéro...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-emblem-city.1fr1.net
Edmondo



Messages : 68
Date d'inscription : 07/08/2008
Localisation : Ben, devant mon ordi, pardi!

Feuille de personnage
Nom: Edmondo
Niveau: 2
Equipement et Soutiens:

MessageSujet: Re: [Claire] Mission 2 : Invités de marque   Ven 22 Aoû - 11:54

Très belle quête! La qualité de la musique est bien mise en valeur et les mots sont bien choisis.

Le bourgeois est un être abject. XD

Mais c'est marrant.^^ Bonne continuation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 24/05/2008

Feuille de personnage
Nom: Claire
Niveau: 1
Equipement et Soutiens:

MessageSujet: Re: [Claire] Mission 2 : Invités de marque   Sam 23 Aoû - 18:38

Merci ^^ J'ai hâte de voir l'une de tes quêtes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Claire] Mission 2 : Invités de marque   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Claire] Mission 2 : Invités de marque
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Missions : Invité d'honneur
» Mission de mes carottes
» Enregistré, Invisible et Invité
» Démission
» Marque de Nurgle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Emblem City :: Archives-
Sauter vers: